jeudi 15 novembre 2018

Papatella

On en mangerait, non? C'est l'effet de la recette que je suis actuellement pour faire de la pâte à tartiner maison, sans additifs ou huile de palme... et que mes (grands) enfants ont baptisée «Papatella».

samedi 6 octobre 2018

Étonnants artifices

Les feux d'artifice saisis par l'appareil photographique conservent une tout autre image que celle qui s'imprime sur nos rétines à ce merveilleux spectacle. Mais la saisie photographique offre d'autres occasions de s'émerveiller.
Toujours avec notre Canon G7X mark II, nous avons utilisé le programme «feu d'artifice» qui nous bride (JPG obligatoire), mais nous préserve de la torture mentale en automatisant le mode de prise de vue..


vendredi 21 septembre 2018

Ah! ces photos de vacances !

Ah ! ces photos de vacances ! Et les souvenirs, jadis, de ces interminables soirées diapos, où l'on payait chèrement un apéritif dinatoire en devant s'extasier sur cent vues commentées de manière barbante, au cadrage sans intérêt, à l'exposition imparfaite, à l'irritante répétition (Attendez d'avoir vu les cinq autres vues de ma femme sur la terrasse de l'hôtel, et vous jugerez de la splendeur du paysage!).
C
ette pratique sociale a disparu: l'exaltation, non pas de ce que l'on a saisi, mais du fait que soi l'ait saisie a cédé la place aux publications anarchiques sur les réseaux sociaux en privilégiant — cohérence ultime de la démarche — le selfie où le décor ne sert qu'à la mise en scène du moi. Et si, pourtant, on s'efforçait de sortir le genre de la banalité, de l'égoïste égotisme, en redonnant un peu de chair, de vie, de contenu à cette fabrique de souvenirs qui pouvait tenir de la (mauvaise) carte postale ou du narcissisme maquillé en autoportrait? C'est le pari du jour...

dimanche 8 juillet 2018

Canon Powershot G7X Mark II: prise en main

Dernière acquisition: le Canon G7X Mark II. Je cherchais un appareil offrant un certain niveau de qualité, mais suffisamment compact pour tenir dans la poche. Je n'ai donc pas opté pour le modèle «au-dessus», non pas parce qu'il était plus cher, mais parce qu'il était encombrant. Le manuel épais en petit format... n'est accessible qu'en PDF (un regret). Voici donc une sélection de premières prises de vues dans des situations variées...
 
Sarcelles-Flanades: vue du site propre du tramway (15/6/18)

Sarcelles-Flanades : reflets sur les vitres du siège de l'ANCV (15/6/18)

mercredi 30 mai 2018

Pluie d'orage (2)

Sarcelles-les-Eaux, 29 mai 2018, 23 heures. — De nouveau l'orage et la pluie, moins violente qu'il y a quelques jours. Mais c'est toujours l'occasion de prendre quelques photos, toujours de ma fenêtre.

vendredi 25 mai 2018

Après l'orage...

25 mai 2018. — Un orage violent s'est abattu sur Sarcelles. Le maréchal de Mac Mahon aurait pu répéter ce célèbre propos tenu lors des inondations de Bordeaux en 1875: «Que d'eau! que d'eau!» 

Ce sont des moments où le photographe peut observer les comportements humains, et d'abord ceux des tomobilistes: le prudent, celui qui se f...t des piétons qu'il couvre d'eau sans vergogne (mais avec sa voiture), le téméraire qui pense s'en tirer mieux en fonçant droit devant (les éclaboussures, dans ce cas, ne sont qu'un — désagréable — effet collatéral). 

Observation aussi, bien à l'abri de ma fenêtre, des piétons: parfois grognons (on les comprend: on vient de passer par là), plus souvent amusés, interloqués aussi en se demandant comment ils pourront passer sur des voies couvertes d'eau. J'ai vu aussi le bonheur d'un grand collégien de quatorze ou quinze ans retrouvant une joie simple d'enfant en sautant de gerbe en gerbe pour traverser l'avenue inondée.


jeudi 30 novembre 2017

Sarcelles sous la neige

La neige est tombée à Sarcelles. De mes fenêtres, quelques photos prises au réflex (Canon EOS 50) sans flash, évidemment. D'abord avec un objectif 17-85, ensuite avec une focale fixe de 50 mm ouvrant à 1,8.
Curieusement, les photos apparaissent un peu plus claires que dans la réalité, mais après tout, la réalité n'est qu'une apparence en photographie. Que ce soit l'œil du cadreur ou le hasard, elle n'est que ce qu'on en donne à voir. Profitons-en si l'image peut plaire ou, du moins, si elle peut permettre de garder le souvenir d'un moment: car, deux ou trois heures après, le joli tapis blanc avait laissé place à une infâme bouillie.

lundi 23 octobre 2017

Un président à Sarcelles

Le 19 octobre 2017, le président François Hollande était de retour à Sarcelles pour la présentation d'une intervention de sa fondation, la France s'engage, dans une école publique de notre chère cité. 

Évidemment, vous couperez aux photos avec des bambins visibles (pour des raisons à la fois légales et déontologiques que vous comprendrez). Restent quelques photos, ici publiables, qui montrent que, plus que jamais, on s'efforce de prendre de «belles images». Au cas où vous l'ignoreriez, la tradition républicaine veut que le secrétaire d'État le plus éphémère soit appelé «monsieur le Ministre» toute sa vie et qu'un ancien président de la République ne soit pas nommé autrement que «monsieur le Président». Voici notre sélection, avec une surprise si vous êtes sages jusqu'au bout.

mercredi 14 décembre 2016

Jeux de miroirs et de couleurs aux Flanades

Sarcelles-Flanades, le 28 novembre 2016. — En ce jour fut inaugurée la fresque en hommage à Aimé Césaire. Elle honore également les descendants d'esclaves antillais soucieux, comme Césaire, de ne pas oublier qui ils sont ni d'où ils viennent.
  
La réalisation de cette fresque (encore en cours, quelques jours avant l'inauguration) fut aussi l'occasion d'un rappel de mémoire concernant Jean-Pierre Passé-Coutrin (qu'on voit à droite), adjoint au maire de Sarcelles emporté par la maladie cette année. Mais c'est à un immeuble voisin que le photographie s'intéresse ici.